Accueil

EditoFESTIVAL DE MUSIQUE EN BOURBONNAIS 2018 :

L’année 2018 accueillera sa 52ème édition. Elle présentera un savant mélange de musiques festives, baroques, « savantes », surprenantes … expérience inédite qui reliera public et musiciens, musiques du cœur, de l’esprit, vivante, sophistiquée et qui donne envie d’en redemander.

Cette année, six concerts s’inscrivent dans un parcours musical étendu. La saison commence à Châteloy, commune de Hérisson, le 15 Juillet à 17 heures par un concert « La Rosa Enflorese » qui crée un univers sonore varié et contrasté en associant des instruments différents (violes, kanun, percussions…) ; l’ensemble présente ses chants dans une rencontre entre musiques anciennes, musiques traditionnelles et musiques actuelles.

La balade musicale se poursuit dans l’église de Maillet Haut Bocage le
22 Juillet à 18 heures : concert « 4 Anima » Chansons pour elles : quatre femmes, soit deux sopranos, une mezzo-soprano et une alto, quatre voix lumineuses, délirantes a cappella. Le programme s’appuie sur une poésie de l’intime, il met en résonance des pièces contemporaines, des canons de Brahms… Ce concert sera suivi d’un repas aux bougies. A ne pas manquer.

29 Juillet à 17 heures, retour à Châteloy : Contraste en trio. Violon, Déborah Nemtanu ; piano, Romain Descharmes ; Clarinette, Florent Pujuilla dans un répertoire très classique : Mozart, Schumann, Debussy, Bartok. C’est un concert à ne pas rater. Quelle chance nous avons de pouvoir voir et entendre « pour vrai » ces trois artistes de renommée internationale !

5 Août à 17 heures dans l’église de Nassigny « Les Tromano » : violon, contrebasse, accordéon soit un orchestre miniature grâce à la transformation de leurs instruments qui tour à tour deviennent flûte, basson, ou clarinette…sonorité singulière, festive, colorée.

12 Août à 17 heures église de Louroux-Hodement Haut bocage, Le quatuor à cordes Louvigny. Répertoire classique mais contemporain : Debussy, cultivant à la fois dissonances et harmonie ; Dvorak compositeur Tchèque, le quatuor ne jouera pas la Symphonie du nouveau monde mais le quatuor N° 12 en fa majeur op 96 « Américain » ; Schubert, sa ligne mélodique trouve son expression la plus achevée dans son œuvre.

15 Août à 17 heures retour à Châteloy avec le récital de piano de Jean Muller, artiste luxembourgeois de renommée internationale. « Du paradis à l ‘enfer » J S Bach, les Variations Golberg. Ses mains effleurent le clavier pour s’envoler dans une tourmente effrénée où il nous emmène avec volupté, force et liberté, alliage qui transite par des explorations sonores insolites.

Six concerts d’une qualité exceptionnelle avec la participation d’artistes prestigieux par leur talent, leur renommée internationale.

Soyez tous au rendez-vous de ce parcours musical saison 2018.

Tout est à entendre, à voir, tant le programme entraîne dans des univers musicaux variés. Vous pourrez apprécier les voix, les instruments, et le mélange de toutes ces singularités.

A TRÈS VITE POUR CE PARCOURS MUSICAL 2018

Michelle LÉO
Présidente du Festival de Musique en Bourbonnais


Le Festival de Musique en Bourbonnais a été créé en 1966 pour apporter une animation musicale à la région et pour restaurer l’église romane de Châteloy et ses peintures murales du XIIIème et du XVIème siècle.

L’année 2013 a vu le début d’un des plus gros chantiers entrepris sur l’église de Châteloy avec la réfection du clocher.

Cliquer sur les photos pour avoir un aperçu des travaux effectués en 2013.

Dès le mois de septembre 2014, ont débutés les travaux de réfection du toit de l’église avec la mise en place d’un échafaudage impressionnant.

Cliquer sur les photos pour avoir un aperçu du début des travaux programmés pour 2014-2015.

L’année 2016 marque la fin des travaux de réfection de la toiture de l’église.

En cliquant sur les photos ci-dessous vous aurez un aperçu du nouveau visage de la toiture et du clocher.

Chaque été 5 ou 6 concerts ont lieu dans l’église de Châteloy à Hérisson ( Allier ), endroit prestigieux décrit dans le livre « hauts lieux musicaux d’Europe » de Frédéric Pfeffer publié en 1988.

Ce festival est consacré à la musique de chambre car l’église est petite et se prête à des concerts « intimes ».

La beauté du site, de cette église aux murs décorés de peintures du 13ème siècle, la qualité « d’écoute » du public, à la fois recueilli et chaleureux, font que les musiciens aiment venir y jouer et que personne ne reste insensible à son charme.

En attendant de vous voir ou de vous revoir, nous vous souhaitons une bonne visite sur notre site.

Les membres de l’association.